SKKAB

Conférence suisse des branches de formation et d'examens commerciales

SKKAB

Mise en oeuvre à partir de 2023

En été 2023, la formation commerciale initiale « Employé-e-s de commerce 2023 » réformée entrera en vigueur. Elle prépare les personnes en formation aux défis du futur. Une présentation interactive donne des informations sur les principales innovations. Des informations de fond sont disponibles sur la plateforme de communication « Employé-e-s de commerce 2022 / réorientation de la profession d’assistant-e de bureau AFP ».

Informations sur la nouvelle formation commerciale initiale

14 juin 2021 | La nouvelle formation commerciale entrera en vigueur à la rentrée scolaire 2023. Dans ce contexte, les partenaires de la formation professionnelle ont publié un communiqué le 4 juin 2021. Dans le débat public, les déclarations et les faits divergent parfois. La CSBFC donne des informations pertinentes à ce sujet.

Lire plus

Employé-e-s de commerce 2022 – Communiqué des partenaires de la formation professionnelle

4 juin 2021 | Organisée par le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) l’évaluation relative au projet « Employé-e-s de commerce 2022 » est en partie achevée. En raison du grand intérêt suscité par la réforme, les partenaires de la formation professionnelle ont décidé de diffuser dès à présent des informations approfondies à ce sujet.

Lire plus

La nouvelle formation commerciale initiale se fonde sur une analyse approfondie du champ professionnel. Cette analyse montre que les employés et employées de commerce de demain évolueront dans des formes de travail et d’organisation souples, interagiront dans un environnement de travail interconnecté et travailleront avec de nouvelles technologies. Cela suppose des connaissances techniques, une pensée numérique, des compétences sociales et personnelles, une réflexion critique et de la créativité. La nouvelle formation commerciale initiale est orientée de manière conséquente vers les compétences opérationnelles. Elle prépare les apprentis et apprenties à gérer les changements économiques et sociétaux et à apprendre tout au long de leur vie. Peu importe de quoi l’avenir sera fait, les employés et employées de commerce sont prêts.

Nos formations initiales à partir de 2023

La présentation « Nos formations de base à partir de 2023 » donne un aperçu des modifications les plus importantes apportées aux formations commerciales initiales à partir de la rentrée 2023 – et ce, tant au niveau de l’attestation fédérale de formation professionnelle que du certificat fédéral de capacité. La formation en entreprise constitue à cet égard un élément essentiel. Dans cette présentation, vous trouverez des vues d’ensemble et des informations à télécharger. Des informations supplémentaires sont disponibles dans la rubrique Actualités de notre site.

Plateforme de communication

Sur la plateforme de communication « Employé-e-s de commerce 2022 / réorientation de la profession d’assistant-e de bureau AFP » (autrefois : « Employé-e-s de commerce 2022 »), vous trouverez toutes les informations importantes sur les résultats des processus de réforme, les auditions du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) et les travaux de l’Organe national de coordination (ONC) chargé de la mise en œuvre des réformes dans le commerce de détail et la formation commerciale initiale. Des informations supplémentaires sont disponibles dans la rubrique Actualités de notre site.

S'inscrire comme nouvel utilisateur 
Accès pour les utilisateurs de Konvik 

Pour toute question concernant l'inscription, veuillez-vous adresser à l'adresse suivante: support@konvink.ch

Avis sur le projet « Employé-e-s de commerce 2022 »

« La profession devient plus compétitive, du fait que les lieux de formation coopèrent plus étroitement. En outre, elle devient plus attrayante, car les personnes en formation reconnaissent les avantages qu’elles peuvent tirer d’une formation orientée vers les compétences opérationnelles. »

Daniela Bärtschi

Cheffe de service EC Commerce de détail, bz emme (Berthoud)

« Le projet renforce la coopération entre les lieux de formation. Précisons à cet égard que celle-ci n’était pas assez valorisée auparavant. En outre, l’orientation des compétences opérationnelles vers la formation aura un impact positif sur la motivation des personnes en formation qui pourront mettre directement en pratique ce qu’elles ont appris. »

Christine Wüscher

Rectrice de l’École de commerce de Schaffhouse.

« L’orientation conséquente de la formation sur les compétences opérationnelles est aussi une chance pour les écoles professionnelles. Nous pouvons montrer que nous, en tant que pédagogues, sommes capables de préparer les jeunes gens de manière optimale à l’apprentissage tout au long de la vie. »

Peter Kaeser

Directeur de l’École d’économie et de formation pour les cadres SEC (WKS Berne)

« Nous avons désormais la possibilité de concevoir la formation commerciale initiale de telle sorte qu’elle réponde d’une part aux besoins du marché du travail et que, d’autre part, elle reste passionnante et motivante pour les personnes en formation. Si nous y arrivons, la formation des apprentis continuera à rester attractive pour les entreprises. »

Michel Fischer

Directeur de l’OFCF. Branche: Fiduciaire/immobilière

« La réforme implique un changement de paradigme. Tout d’abord, les compétences de mise en œuvre figurent désormais au centre de la formation commerciale initiale. Par ailleurs, il est désormais possible de les axer davantage sur les branches. Nous pouvons ainsi offrir aux entreprises des formations plus attrayantes, ce qui a un effet positif sur leur disposition à former des apprentis. »

Thomas Suter

Directeur adjoint et responsable du domaine Formation, Spedlogswiss. Branche: Logistique d’expédition internationale

« Les enseignantes et enseignants se transforment en « compagnons d’apprentissage ». Au sein de notre école, ils se préparent d’ores et déjà à ce rôle, notamment dans le cadre de notre programme autodirigé encadré. En tant qu’organisation, il est important d’acquérir des expériences et d’offrir aux enseignantes et enseignants des plateformes en temps utile. »

Peter Kaeser

Directeur de l’École d’économie et de formation pour les cadres SEC (WKS Berne)

« Nous devons faire adhérer les entreprises, les formateurs et formatrices et les enseignantes et enseignants des écoles professionnelles et des CI à l’idée de dispenser une formation orientée vers les compétences. Chaque branche est sollicitée à apporter sa contribution dans ce domaine. »

Michel Fischer

Directeur de l’OFCF. Branche: Fiduciaire/immobilière

« Il faut veiller à ce que nos visions soient mises en œuvre dans la pratique. Pour ce faire, les formateurs et formatrices jouent un rôle essentiel. Il convient donc de les gagner à cette cause et de les renforcer dans leur mission. En outre, nous devrions nous assurer que les CI répondent davantage aux besoins individuels des entreprises formatrices - qu’ils deviennent plus flexibles et plus numériques. »

Regula Züst

Cheffe de projet de la formation professionnelle, Swissmem. Branche : industrie des machines, des équipements électriques et des métaux

« L’apprentissage de commerce est une formation généraliste qui marie connaissances fondamentales et exigences de demain. Le bon fonctionnement de l’interface des formations continues aux TIC est encore mieux garanti. »

Peter Kaeser

Directeur de l’École d’économie et de formation pour les cadres SEC (WKS Berne)

« La nouvelle formation commerciale initiale est au carrefour des trois sites d’apprentissage que sont l’école professionnelle, les cours interentreprises et l’entreprise formatrice. Les liens plus étroits ainsi créés entre les connaissances théoriques fondamentales et les applications pratiques motiveront les personnes en formation et les prépareront pour le monde du travail et pour les formations complémentaires. »

Markus Gsteiger

responsable des employé-e-s de commerce, École d’économie et de formation pour les cadres SEC (WKS Berne)

« La nouvelle formation commerciale initiale met davantage l’accent sur la pratique. Grâce à une meilleure association de la théorie et de la pratique, le programme scolaire devient plus concret, ce qui motive les personnes en formation et les prépare au mieux pour le monde du travail qu’elles vont intégrer. »

Johann Eichenberger

responsable technique de l’apprentissage autodirigé encadré et enseignant Économie et société, École d’économie et de formation pour les cadres SEC (WKS Berne).

« Le reproche selon lequel la réforme rate sa cible et néglige les besoins réels n’est pas fondé. La réforme se base sur une analyse des besoins solide menée auprès des entreprises formatrices et des branches commerciales. »

Ursula Marti

présidente de la société des employés de commerce de Berne

« La nouvelle formation est bien mieux ciblée qu’auparavant et permet aux personnes en formation d’acquérir des compétences utiles – aujourd’hui comme demain – dans un monde du travail en perpétuelle mutation. »

Giovanna Battagliero

présidente de l’École d’économie et de formation pour les cadres SEC (WKS Berne)

#DiscoverYourFuture

Céline (47) est en contact avec la clientèle dans le monde entier – sans portable, sans ordinateur. Comment cela est-il possible ?
Célines Story