SKKAB

Conférence suisse des branches de formation et d'examens commerciales

SKKAB

Les ordonnances sur la formation et les plans de formation sont sur le point d’être émis par le SEFRI

Des décisions importantes relatives à la formation commerciale initiale ont pu être prises au cours des semaines écoulées. Le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) a décidé de mettre en vigueur les ordonnances sur la formation et les plans de formation des formations professionnelles initiales « Employé-e de commerce CFC » et « Employé-e de commerce AFP » (aujourd’hui assistant-e de bureau AFP) pour la rentrée 2023. Au niveau CFC, le nouveau concept relatif à la maturité professionnelle en cours de formation (MP1) a été adopté par la Commission fédérale de la maturité professionnelle (CFMP) et le SEFRI tandis que le président de la Confédération Guy Parmelin a approuvé le concept de langues étrangères.

Ci-après, la CSBFC présente des extraits de la brève information 07 publiée le 5 juillet 2021  par l’Organe national de coordination (ONC). Celle-ci est consacrée aux réformes du commerce de détail et de la formation commerciale initiale et peut être consultée dans son intégralité sur le site de la CSFP.

 

Prescriptions sur la formation Employé-e de commerce CFC

Après avoir mené des discussions approfondies avec les partenaires de la formation professionnelle, le SEFRI a décidé de fixer l’entrée en vigueur du plan de formation et de l’ordonnance sur la formation Employé-e de commerce CFC à la rentrée 2023. En raison du grand intérêt suscité par la réforme de la formation commerciale initiale, les partenaires de la formation professionnelle ont communiqué cette décision dès le 4 juin 2021 et publié un communiqué de presse commun sur l’état d’avancement des travaux.

Entre-temps, le Président de la Confédération et chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), Guy Parmelin, a approuvé le nouveau concept d’enseignement des langues étrangères en s’appuyant sur les résultats de l’audition supplémentaire organisée par le SEFRI. En outre, le concept pour la maturité professionnelle en cours d’apprentissage (MP 1) a été adopté par la Commission fédérale de la maturité professionnelle (CFMP) et par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI).

Les prescriptions sur la formation, adaptées suite à ces décisions et aux résultats de l’audition organisée par le SEFRI, ainsi que les dispositions d’exécution relatives à la procédure de qualification, ont été adoptées par la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité (CSDPQ) Employé-e de commerce CFC à l’occasion de sa séance du 24 juin 2021 en vue de la suite de la procédure. L’adoption de l’ordonnance sur la formation et l’approbation du plan de formation par le SEFRI sont prévues pour août 2021.

De nombreuses prises de position relatives à l’audition organisée par le SEFRI font référence aux concepts et instruments qui sont élaborés depuis août 2020 par l’Organe national de coordination (ONC) mis en place par les partenaires de la formation professionnelle en vue de la mise en œuvre des réformes dans le commerce de détail et la formation commerciale initiale. Elles seront prises en compte lors de la finalisation des concepts de mise en œuvre. Il s’agira en particulier de questions concernant la mise en œuvre de la formation initiale en école et la mise en œuvre des objectifs évaluateurs dans les écoles professionnelles commerciales. Les objectifs évaluateurs du plan de formation sont sciemment formulés de manière générale afin de pouvoir être adaptés rapidement aux changements sur le marché du travail. Dans les trois lieux de formation, les objectifs évaluateurs se basent sur les compétences opérationnelles fondamentales décrits dans le plan de formation. Les contenus pour les écoles professionnelles sont définis dans des concepts de mise en œuvre nationaux, en aval du plan de formation. La communication relative aux concepts de mise en œuvre sera intensifiée au cours du deuxième semestre.

 

Assistant-e de bureau AFP

L’audition organisée par le SEFRI a été clôturée le 31 mai 2021. Ses résultats montrent que la réorientation de la formation professionnelle initiale d’assistant-e de bureau AFP (projet de la CIFC Suisse) est bien acceptée. Cela vaut également pour la nouvelle désignation « Employé-e de commerce AFP ».

Grâce à cette réorientation, les niveaux AFP et CFC de la formation commerciale initiale seront parfaitement harmonisés l’un par rapport à l’autre quant à leur contenu comme à leur conception.
Ils constitueront désormais un champ professionnel cohérent, ce qui accroîtra la perméabilité entre les deux niveaux et encouragera les entreprises à dispenser des formations. Étant donné qu’au niveau CFC de la formation commerciale initiale, les profils B et E (formation initiale de base et formation initiale élargie) ne peuvent pas être maintenus, les diplômes distincts d’attestation fédérale de formation professionnelle et de certificat fédéral de capacité marquent clairement la différence. Les mesures d’information déployées pour favoriser la mise en œuvre des réformes permettront de communiquer ces désignations de profession de manière optimale. En outre, la transparence pourra être assurée en ce qui concerne le niveau d’exigences et la perméabilité.

L’Organe national de coordination (ONC) mis en place par les partenaires de la formation professionnelle en vue de la mise en œuvre des réformes dans le commerce de détail et la formation commerciale initiale est favorable à l’entrée en vigueur du plan de formation et de l’ordonnance sur la formation à la rentrée 2023. Le 30 juin 2021, la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité (CSDPQ) Assistant-e-s de bureau AFP a adopté les prescriptions sur la formation adaptées selon les résultats de l’audition organisée par le SEFRI en vue de la suite de la procédure. L’adoption de l’ordonnance sur la formation et l’approbation du plan de formation par le SEFRI sont prévues pour août 2021.

Tous les messages

#DiscoverYourFuture

Céline (47) est en contact avec la clientèle dans le monde entier – sans portable, sans ordinateur. Comment cela est-il possible ?
Célines Story