SKKAB

Conférence suisse des branches de formation et d'examens commerciales

SKKAB

Entrée stimulante dans la vie professionnelle, diplômées et diplômés satisfaits

Depuis plus de 14 ans, la Société suisse des employés de commerce effectue chaque année une enquête auprès des diplômées et diplômés de la formation commerciale initiale. Les résultats de 2020 montrent que la formation commerciale initiale est toujours considérée comme une base solide pour le développement professionnel. En raison de la pandémie de Covid-19, l’entrée dans la vie professionnelle s’est avérée plus difficile que les années précédentes.

Lors de leur entrée sur le marché du travail en 2020, les diplômées et diplômés de la formation commerciale initiale ont dû surmonter des obstacles plus importants que les années précédentes en raison de la situation difficile sur le marché du travail. Par conséquent, la plupart des jeunes diplômées et diplômés à la recherche d’un emploi ont estimé que le passage vers la vie professionnelle s’avérait plutôt difficile à très difficile tout en attribuant à la pandémie de Covid-19 une influence notable sur la situation tendue sur le marché du travail.

Cette transition difficile est particulièrement frappante si l’on porte un regard sur la situation des diplômées et diplômés qui étaient encore à la recherche d’un emploi en automne 2020. Avec une part de 9,1%, il s’agit là de quelque 3% de plus qu’en 2019. Si la grande majorité (à savoir : 64,8%) exerce une activité lucrative en automne, il faut toutefois préciser que ce sont 5% de moins que l’année précédente. En revanche, toutes celles et tous ceux qui ont réussi à trouver un emploi se montrent très satisfaits de leur nouveau poste. Ainsi plus de 70% des diplômées et diplômés pourraient s’imaginer exercer une activité à long terme dans l’entreprise qui les a engagés et voient des possibilités de développement et de carrière auprès de leur employeur actuel. Plus de 80% des sondées et sondés estiment en outre que le travail qu’ils accomplissent est gratifiant.

Élargir ses connaissances grâce au télétravail

Signalons que la pandémie a également eu des effets favorables sur la formation. Durant le premier confinement, près de la moitié des personnes en formation ont travaillé plus fréquemment à domicile et la moitié d’entre celles-ci ont apprécié le télétravail. Seules 22,3% des personnes sondées ont estimé que le télétravail constituait une expérience plutôt négative à très négative. Une nette majorité des diplômées et diplômés indiquent que le télétravail leur a permis d’assumer plus de responsabilités et plus de la moitié d’entre eux sont convaincus qu’ils ont pu élargir leurs connaissances.

Les diplômées et diplômés émettent également un jugement positif à l’égard des formateurs et formatrices : 74% d’entre eux sont plutôt ou entièrement d’avis que les tâches à effectuer en télétravail étaient judicieuses et instructives et environ le même nombre estime avoir reçu un très bon encadrement. Au vu de ces résultats, on peut dire que tant les diplômées et diplômés que les formateurs et formatrices ont fait preuve d’un haut degré de flexibilité et d’adaptation. Si, en outre, on tient compte du fait que les personnes en formation sont de plus en plus nombreuses à prendre leurs appareils personnels (BYOD) en classe, les résultats précités nous autorisent à nous montrer confiants pour l’avenir (numérique). Il s’agit là d’un signe important et réjouissant et ce, également dans l’optique des nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage ainsi que des changements  fondamentaux qu’apportera la réforme « Employé-e-s de commerce 2022 ».

La formation continue occupe une place très importante

Malgré la situation actuellement difficile sur le marché du travail, les diplômées et diplômés envisagent l’avenir de manière positive. Plus de 80% d’entre eux estiment avoir de bonnes chances sur le marché du travail. Neuf sur dix sont toutefois convaincus qu’ils doivent effectuer une formation continue pour préserver ces chances. Le fait que plus de 90% des diplômées et diplômés ont déjà commencé une formation continue ou ont l’intention de le faire révèle l’importance accordée à la formation continue. Comparé à 2019, les diplômés et diplômées d’une formation commerciale initiale qui effectuent une formation continue durant l’automne 2020 ont augmenté de 5%.

Nina Meier et Michael Kraft

Informations complémentaires relatives à l’enquête et rapports détaillés

Tous les messages

#DiscoverYourFuture

Malika (33) s’intéresse à la technologie génétique. Comment une employée de commerce devient-elle chercheuse ?
Mallikas Story