SKKAB

Conférence suisse des branches de formation et d'examens commerciales

SKKAB

Employé-e-s de commerce 2022 – Communiqué des partenaires de la formation professionnelle

Organisée par le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) l’évaluation relative au projet « Employé-e-s de commerce 2022 » s’est en partie achevée fin mai 2021. En raison du grand intérêt suscité par la réforme, les partenaires de la formation professionnelle ont diffusé des informations approfondies à ce sujet le 4 juin 2021.

Afin de répondre aux exigences du marché du travail, les formations commerciales initiales sont examinées périodiquement en fonction des développements économiques, technologiques, écologiques et didactiques. C’est également le cas pour la formation commerciale initiale. Après un repositionnement en 2003, elle a fait l’objet d’une révision modérée il y a dix ans. Avec le lancement du projet « Employé-e-s de commerce 2022 » par la Conférence suisse des branches de formation et d’examens commerciales (CSBFC) en 2017, la formation commerciale initiale a subi une profonde réforme et a pu être adaptée aux besoins du marché.

Entre janvier 2021 et avril 2021, le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a organisé une audition. Les résultats de celle-ci montrent clairement que la formation commerciale initiale révisée par les organes responsables rencontre, dans son ensemble, un écho favorable auprès des cantons et des tiers. Les commentaires relatifs à l’année d’introduction de la nouvelle formation sont toutefois très partagés.

Entre-temps, grâce à la collaboration avec le SEFRI et les autres partenaires de la formation professionnelle, les organes responsables ont pu prendre en compte différentes propositions d’adaptation de l’ordonnance sur la formation et du plan de formation. Certaines prises de position font également référence aux concepts et instruments qui sont élaborés depuis le mois d’août de l’année dernière par l’Organe national de coordination (ONC) mis en place par les partenaires de la formation professionnelle en vue de la mise en œuvre des réformes dans le commerce de détail et la formation commerciale initiale.

La nouvelle version du projet de langues étrangères est elle aussi disponible est fait l’objet d’une audition complémentaire du SEFRI. Celle-ci s’achèvera le 4 juin 2021. Le Comité de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) et l’Assemblée plénière de la Conférence suisse des offices de la formation professionnelle (CSFP) ont déjà communiqué qu’ils étaient favorables à cette nouvelle version. Un concept global et des concepts de réalisation correspondants ont été développés afin d’assurer la mise en œuvre de la maturité professionnelle intégrée (MP1) au sein des écoles professionnelles. La Commission fédérale de la maturité professionnelle (CFMP) est en train de procéder à leur examen.

Les mesures de mise en œuvre ont démarré avec succès. Ainsi, le plan d’études national relatif à la culture générale, les concepts de mise en œuvre destinés aux écoles professionnelles, le rapport sur les modèles d’organisation, les dispositions d’exécution concernant la procédure de qualification, les médias d’apprentissage conçus pour la formation scolaire spécifique à la profession ainsi que d’autres outils sont désormais disponibles pour être mis en œuvre.

Après avoir mené des discussions approfondies avec les partenaires de la formation professionnelle et compte tenu de l’introduction réussie des mesures de mise en œuvre, le SEFRI a décidé de fixer l’entrée en vigueur du plan de formation et de l’ordonnance sur la formation à la rentrée 2023. Le plan de formation et l’ordonnance seront édictés dès que le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) aura prononcé sa décision sur le projet de langue étrangère. Celle-ci devrait tomber fin juin 2021. En procédant de la sorte, il est possible de garantir à l’ensemble des acteurs la sécurité de planification nécessaire à une mise en œuvre réussie de la réforme. En raison du grand intérêt que suscite cette dernière, les partenaires de la formation professionnelle ont décidé de diffuser dès à présent des informations approfondies à ce sujet.

Tous les messages

#DiscoverYourFuture

Malika (33) s’intéresse à la technologie génétique. Comment une employée de commerce devient-elle chercheuse ?
Mallikas Story